Sommaire

Le développement d'un ongle incarné est un problème douloureux qui nécessite une prise en charge médicale.

Lorsque les soins de pédicure ne suffisent pas à l'enrayer et que le problème récidive, l'option chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Le point dans notre astuce.

Ongle incarné : qu'est-ce que c'est ?

L'ongle incarné est une pathologie fréquente qui concerne la plupart du temps le gros orteil :

  • Elle correspond à la pénétration d'un bord de l'ongle dans les tissus mous voisins.
  • Un bourrelet se forme, la région devient inflammatoire et douloureuse. Il y a un risque d'infection, avec formation de pus.
  • Un bourgeon charnu appelé botryomycome se forme parfois ; très sensible, il saigne facilement.

Dans la plupart des cas, l'ongle incarné se forme suite à une coupe de l'ongle en biais. Cela entraîne la formation d'un éperon, sorte d'aiguille enfouie dans le sillon qui borde l'ongle, qui provoque une irritation ; son retrait est indispensable.

Différentes options chirurgicales en cas d'ongle incarné

Les opérations chirurgicales permettant de traiter un ongle incarné se déroulent généralement sous anesthésie locale et en ambulatoire.

Intervention au niveau des parties molles

Le chirurgien peut intervenir au niveau de la portion de chaire située à proximité de l'ongle incarné, au-delà de la région inflammatoire.

Il retire un fragment de peau en forme de losange. Il ne se contente pas d'enlever la zone superficielle mais intervient jusqu'au derme profond. La plaie est ensuite suturée.

Traitement conservateur de l'ongle

Il est souvent nécessaire d'intervenir directement sur l'ongle et d'en retirer une partie : cette intervention est nommée onychectomie.

Dans le cadre d'une onychectomie simple, une bandelette d'ongle est éliminée au niveau de la zone concernée. Mais dans un cas sur deux environ, le problème récidive.

Cure radicale : en cas de récidive

Il est alors nécessaire d'envisager une intervention permanente, l'onychectomie radicale :

  • Elle consiste à retirer, sur une portion donnée, la matrice de l'ongle.
  • La matrice correspond à la racine de l'ongle, responsable de la production de la kératine qui le compose. Si elle est éliminée, il ne repousse plus.

Le chirurgien procède en plusieurs étape :

  • il soulève l'ongle à l'aide d'une pince hémostatique ;
  • il découpe la portion d'ongle incriminée ;
  • il expose la matrice en vu de sa destruction : par ablation chirurgicale, au laser ou par application d'un courant électrique (électrocautérisation).

La partie de la matrice responsable de l'ongle incarné doit être totalement détruite pour éviter tout risque de récidive. Il suffit en effet de laisser quelques cellules de cette région pour que l'ongle soit à nouveau fabriqué.

Intervention chirurgicale : la phénolisation

La destruction de la matrice peut également être réalisée à l'aide d'un procédé chimique. Le médecin utilise dans ce cas du phénol, un produit acide qui a pour propriété de détruire les protéines qui constituent les tissus.

Cette méthode est plus légère que la voie chirurgicale classique, les suites opératoires sont moins douloureuses. Elle peut être pratiquée par un dermatologue.

Approfondissez vos connaissances autour des problèmes touchant l'ongle !