Sommaire

Parmi les indispensables du kit manucure-pédicure, le dissolvant occupe une place de choix. Il existe aujourd'hui sous plusieurs formes : en flacon, bien sûr, mais aussi sous forme de lingettes ou de feutres imbibés. Si à l'origine de la pose de vernis, dissolvant était synonyme d'acétone, aujourd'hui, les solvants de vernis tendent à se diversifier, tant par leur forme que par leur formulation.

Alors quelles sont les différences ? Existe-t-il un type de dissolvant spécifique à chaque vernis ? Réponses dans notre article.

Dissolvants de vernis à base d'acétone

L'acétone est en soi un produit solvant qui dissout les laques et les colles. Il est très efficace, mais a l'inconvénient de dessécher beaucoup :

  • À la longue, les ongles se trouvent fragilisés, ils ramollissent et semblent même devenir plus fins, presque transparents.
  • Les dissolvants à l'acétone conviennent pourtant pour retirer les vernis les plus résistants, comme les vernis à paillettes, ou encore les vernis foncés.
  • Ils peuvent aussi convenir pour les vernis semi-permanents, surtout quand ils adhèrent particulièrement.
  • Pour limiter les dégâts sur vos ongles, vous pouvez les envelopper chacun d'un coton imbibé d'acétone pendant 5 minutes, puis poursuivre le nettoyage du vernis à l'aide d'un dissolvant plus doux.

 Le prix des dissolvants à l'acétone varie entre 3 et 10 € pour une contenance de 125 mL.

Dissolvants de vernis sans acétone

Ne vous leurrez pas, les dissolvants sans acétone sont aussi des produits chimiques ! Mais leur formulation contient de l'acétate d'éthyle, qu'il n'est pas non plus très recommandé d'inhaler, mais qui est moins desséchant pour les ongles.

Ces dissolvants sont enrichis de glycérine, de vitamine E, d'huile d'amande douce ou encore d'eau de rose, ce qui explique leur teinte souvent légèrement rosée.

Ce type de dissolvant convient bien aux vernis clairs, sans nacre ni paillettes. Il retire aussi assez bien les vernis semi-permanents aux teintes pastelles.

 Leur prix est à peu près de 10 à 12 € le litre.

Dissolvants de vernis naturels

Les dissolvants naturels sont composés de lactate d'éthyle, lui aussi volatile, mais beaucoup moins irritant pour les yeux et pour la peau. Il est issu de la fermentation du sucre de maïs, et est souvent enrichi d'essence de citron ou d'autres agrumes, ce qui renforce son pouvoir solvant.

Ces dissolvants sont très adaptés aux vernis naturels qui ne contiennent pas de toluène ou de formaldéhyde, et qui sont donc moins résistants.

Ils coûtent entre 3 et 6 € les 200 mL, mais existent aussi en contenance plus grande.

Dissolvants : le nécessaire pour nettoyer votre vernis

Voici comment procéder :

  • Après avoir choisi le dissolvant qui convient à votre vernis, prévoyez du coton, des lingettes imbibées de dissolvant, quelques coton-tiges, ou mieux encore, un stylo-correcteur. Ils vous seront bien utiles pour peaufiner votre nettoyage.  
  • Commencez par enlever le vernis superficiellement à l'aide de lingettes.
  • Achevez alors le nettoyage au dissolvant. Si votre vernis est très pigmenté, irisé ou pailleté, enveloppez chacun de vos ongles dans un coton imbibé de produit pendant 2 à 3 minutes, puis procédez au nettoyage.
  • Prenez soin de changer souvent de coton, sinon, il se colore vite et imprime à nouveau de la couleur à vos ongles.
  • Si le vernis adhère encore sur les côtés et au niveau des cuticules, finissez le nettoyage à l'aide de coton-tiges légèrement imprégnés de produit ou du stylo-correcteur.  

Ces pros peuvent vous aider