Croissance des ongles

Écrit par les experts Ooreka

Les ongles des mains ou des pieds peuvent être concernés par différents problèmes fréquents :

La croissance des ongles : due à la kératine

La croissance de l'ongle démarre de la matrice de l'ongle et se fait vers l'avant et en continu. C'est elle qui produit la kératine (protéine fibreuse) qui est le principal constituant de l'ongle :

  • les kératinocytes, cellules synthétisant la protéine, vont produire une kératine rigide, plus solide que celle présente dans les autres phanères du corps (poils, cheveux),
  • c'est ce qui confère à l'ongle sa solidité.

C'est donc grâce à la kératine que la croissance de l'ongle ne s'arrête jamais.

Vitesse de croissance des ongles : 3 mm par mois

L'ongle pousse en moyenne de 0,1 mm par jour, soit 3 mm par mois. La croissance des ongles des orteils est de 30 % à 50 % moins rapide que celle des ongles des doigts. En moyenne, il faut compter :

  • 4 à 6 mois pour renouveler complètement l'ongle d'un doigt,
  • 12 à 18 mois pour renouveler l'ongle d'un orteil.
Croissance des ongles

Une croissance différente selon les âges

L'ongle est de forme circulaire et présente une certaine transparence. La couleur rosâtre qui est constatée est prodiguée par la vascularisation sous-jacente de l'épiderme du doigt :

  • chez le jeune enfant, l'ongle va être plutôt souple,
  • chez la personne âgée, il est plus fragile, et perd sa coloration et son brillant d'origine.

La croissance de l'ongle est plus importante chez l'enfant et décroît chez les personnes âgées.

Des troubles de la croissance de l'ongle

Chez certaines personnes, on observe :

Ces symptômes sont des signes d'affections de l'ongle, il est important de consulter votre médecin traitant si vous avez des doutes.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !