Sommaire

L'onychophagie désigne l'habitude de se ronger les ongles.

Les ongles des mains ou des pieds peuvent être concernés par différents problèmes fréquents :

Ongle rongé : concentration, stress, énervement, attente

L'onychophagie est un trouble fréquent, particulièrement chez les enfants qui représentent 25 % des cas rencontrés. Cependant, de nombreux adolescents et adultes sont touchés par cette manie.

Les personnes atteintes vont régulièrement porter les doigts à la bouche et ronger le bout des ongles et les petites peaux alentour. Ce comportement a lieu pendant les phases de stress, d'énervement, de concentration ou d'attente.

Se ronger les ongles : des complications possibles

L'onychophagie peut avoir des conséquences plus ou moins graves. Le fait de ronger ses ongles peut provoquer :

  • des saignements,
  • des phénomènes d'inflammation,
  • des infections, etc.

Cette manie peut être considérée comme invalidante. Le mieux est donc de tenter de se débarrasser de cette habitude au plus vite.

Stopper l'onychophagie : plusieurs méthodes selon l'âge

L'onychophagie est un comportement qui s'installe insidieusement et dont il est difficile de se débarrasser. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées en fonction de la tranche d'âge.

Chez le jeune enfant : détourner l'attention et féliciter

L'onychophagie peut débuter très tôt (dès l'âge de 3 ans). Certaines méthodes vont aider les parents à éliminer ces gestes parasites :

  • détourner l'enfant de cette manie,
  • utiliser le jeu pour le faire arrêter,
  • le féliciter lorsqu'il ne le fait pas.

Chez l'adulte : faux ongles, vernis amer, soins, etc.

De nombreuses méthodes dissuasives peuvent être mises en place chez l'adulte, sans risque :

  • application d'un vernis amer,
  • pose de faux ongles,
  • soins esthétiques des ongles : avoir de beaux ongles peut dissuader de les ronger,
  • éliminer les peaux mortes et les cuticules des ongles afin de diminuer la tentation (de plus, l'onychophagie va stimuler la repousse des cuticules),
  • coupe régulière des ongles, etc.

Si cette manie devient véritablement invalidante (infections à répétition) et qu'aucune des méthodes citées n'a fonctionné, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Lire l'article Ooreka