Sommaire

L'onychomycose touche environ 6 millions de personnes par an en France.

Parmi les différentes pathologies de l'ongle, on trouve en particulier :

L'onychomycose : pathologie des ongles la plus fréquente

L'onychomycose est une pathologie infectieuse des ongles. Elle est due à la présence de champignons parasites : dermatophytes (dans 70 % des cas), Candida albicans (20 % des cas) ou moisissures (10 % des cas).

En moyenne, 6 millions de personnes en sont atteintes chaque année en France avec une prévalence estimée entre 0,44 et 2,6 % chez l’enfant et à 5,5 % chez l’adulte. Elle représente 50 % des cas de pathologies de l'ongle.

Une mycose qui touche les orteils et leurs ongles

L'onychomycose est localisée :

  • le plus fréquemment : sur les ongles des orteils (il s'agit généralement d'onychomycoses à dermatophytes) ;
  • parfois sur les doigts des mains (généralement liées aux levures Candida).

Les symptômes sont peu visibles et ne provoquent pas de douleurs. De ce fait, les personnes atteintes n'ont pas rapidement conscience de la présence de germes. L'affection doit cependant être traitée au plus vite.

Quelques signes d'infection de l'ongle

Il existe tout de même quelques signes qui peuvent permettre de détecter la maladie. Pour permettre une prise en charge rapide de la mycose des ongles, soyez attentif à :

  • un épaississement des ongles,
  • une décoloration,
  • des ongles qui s'écaillent.

Traitement de l'onychomycose : 6 mois minimum

Le traitement de l'onychomycose est en général un traitement au long cours : comptez en moyenne 6 mois, sachant qu'après un traitement efficace, il faut environ 6 mois (selon le taux de croissance) pour que l’ongle récupère un aspect normal, et jusqu’à 12 ou 18 mois pour les ongles des pieds.

Il s'appuie sur des règles d'hygiène simples et un traitement spécifique :

  • une bonne hygiène des mains et des pieds :
    • à laver à l'eau et au savon chaque jour,
    • bien les sécher, après la toilette, en insistant sur le pourtour des ongles ;
  • application d'un traitement (crème, pommade) antimycosique sur les zones à traiter si l'atteinte concerne l'extrémité de l'ongle ;
  • traitement systémique (par voie orale) si c'est la base de l'ongle qui est concernée, si plus de la moitié de la surface de l'ongle est touchée et/ou si au moins trois ongles sont affectés (la terbinafine est le traitement le plus utilisé, car il exerce une activité large contre les dermatophytes et les onychomycoses à moisissures ou à Candida, avec des taux de guérison mycologique respectifs de 79 et 70 %).

Le choix du traitement dépend du résultat de l’analyse mycologique, de la sévérité de la maladie, des comorbidités et des traitements suivis par le patient.

En plus, il faut se couper régulièrement les ongles.

Si la zone touchée se situe au niveau des pieds, consultez votre médecin traitant ou directement un podologue.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Pathologies des ongles

Sommaire